Distribution et Gestion de l'énergie Publié le 20 janvier 2019

Bien choisir son tableau électrique

Le tableau électrique également appelé tableau de distribution ou tableau de répartition électrique, est gage d’une bonne distribution du courant électrique dans toute habitation. Il veille également à la protection des différents circuits électriques, des personnes et de toute l’installation.

Par Margaux

1. Quelles différences entre un tableau nu et un tableau pré-équipé ?

Il existe deux types de tableaux électriques : les tableaux nus et les tableaux pré-équipés.

Les tableaux nus sont à équiper vous-même. Il existe des tableaux nus 13 modules et 18 modules. Le tableau nu 18 modules est conseillé pour les maisons et les grands logements. Il permette de mieux visualiser et identifier les circuits électriques de votre habitation. Un tableau nu 13 modules est plutôt destiné à un appartement, studio. A noter, qu'il ne faut pas oublier de prendre en compte évolutions futures de votre installation, habitation.  

Avec un tableau pré-équipé vous n’avez pas besoin d’acheter les composants.

2. Comment se compose un tableau électrique ?

Plusieurs modules composent le tableau électrique, indispensables à son bon fonctionnement. On retrouve les appareillages modulaires, les borniers et les peignes.

  • Les appareillages modulaires : 
    Ce sont les interrupteurs différentiels, disjoncteurs et parafoudres qui protègent contre les risques de court-circuit, d'échauffement, de surtension et de foudre les installations électriques et les personnes. Ils permettent aussi d'économiser l'énergie.
     
  • Les borniers :
    Ils servent à conduire le courant électrique de manière continue entre un câble et une autre partie de l'installation électrique.
     
  • Les peignes : 
    Leur fonction est d'alimenter les protections des circuits

3. Quel est le rôle des différents composants ?

Se prémunir contre la foudre

Vous trouverez deux types de parafoudre : le parafoudre téléphonique en charge de votre ligne téléphonique et le parafoudre secteur qui s'occupe de l'ensemble de votre installation électrique. Ils ont pour rôle de protéger vos équipements sensibles contre les effets déplorables de la foudre. Les parafoudres sont obligatoires dans les régions où le risque de foudre est élevé et dans toutes les habitations où un paratonnerre est installé. 

Protéger les personnes

Les interrupteurs différentiels protègent les personnes contre les dangers d'une électrocution. Ils mesurent sans interruption la quantité d'électricité qui entre et celle qui sort de votre habitation. Si l'intensité est différente c'est qu'il y a un court-circuit et donc un risque d'électrocution, le courant est immédiatement coupé en cas d'anomalie détectée. L'interrupteur différentiel doit avoir une sensibilité de 30 mA selon la norme NF C 15-100

 

Sécuriser les circuits

Dès qu'une anomalie est détectée sur le circuit électrique (coupe-circuit et surcharge) le disjoncteur procède à la sécurisation de l'installation électrique en coupant automatiquement le courant qui circule. 

Alimenter les circuits

L’amendement A5 de la NF C 15-100 rend obligatoire depuis le 1er Janvier 2016 la prise modulaire. Elle doit être placée à moins d’un mètre du tableau électrique. Elle permet de faire des travaux d’électricité dans votre maison en toute sécurité. Tous vos circuits sont coupés à part celui qui alimente votre prise.

Optimiser sa consommation

L’alimentation électrique des appareils et la réduction de la consommation d’énergie sont gérées par le délesteur. Il calcule la puissance utilisée et, en cas de dépassement, coupe l’alimentation de deux ou trois circuits considérés comme non utiles en laissant les circuits prioritaires alimentés. Les circuits interrompus sont réalimentés par le délesteur au fur et à mesure. Cela permet de ne pas déclencher sans cesse le disjoncteur et de faire baisser la facture d’électricité.

Vous pouvez également installer un gestionnaire d'énergie. Il vous permet de définir pour certains de vos appareils des horaires de fonctionnement. Par exemple, vous programmez votre chauffage pour qu’il s’éteigne automatiquement lorsque vous partez travailler et vous le réactivez peu avant votre retour.

EDF propose une option heures creuses. Si vous l’avez souscrite le contacteur jour/nuit heures creuses s’occupe d’allumer votre chauffe-eau uniquement pendant les périodes qui vous coûteront le moins cher. Il permet de réaliser jusqu’à 10% d’économie sur vos dépenses d’eau chaude.

 

Gérer l'éclairage

Le télérupteur permet de gérer l'éclairage depuis plusieurs endroits et fonctionne comme un interrupteur via des boutons poussoirs. Nous vous les recommandons lorsque la distance est importantes entre deux points de commande (grande pièce à vivre, couloir, cage d'escalier). Vous pouvez piloter par autant de boutons de commande que vous souhaitez un télérupteur.

Vous souhaitez créer des ambiances lumineuses et d’augmenter la durée de vie de vos lampes ? Le télévariateur modulaire est capable d’allumer, d’éteindre et de faire varier une ou plusieurs sources lumineuses (incandescence, halogène) depuis différents endroits d’un logement, à partir de boutons de commande.

La minuterie vous permets de faire des économies d'énergie, vous allumez la lumière en appuyant sur un bouton poussoir mais l’extinction se fait automatiquement. Ce système est pratique pour des pièces tel que la cave, le grenier ou le garage. En fonction de votre besoin vous pouvez régler le temps d’allumage. La minuterie avec préavis, vous alerte avant de s’éteindre complètement en clignotant ou en abaissant la luminosité.

L’interrupteur crépusculaire se place à l’extérieur. Sensible à la lumière, il allume l’éclairage lorsque le soleil se couche. A l’inverse, à l’aube, il éteint toutes les sources lumineuses qu’il commande.


Les Principales marques

Gewiss

 

Hager

 

Legrand

 

Schneider

 

  • Bien choisir
  • Conseils